Fondement de l'originalité des vins de Bourgogne Le Terroir, en Bourgogne, est le fondement de l'Appellation d'Origine Contrôlée. En Bourgogne, la notion de Terroir est un concept large qui englobe à la fois des facteurs naturels et des facteurs humains. C'est en effet les vignerons, aidés parfois par le travail des moines, qui ont découvert, id...

Fondement de l'originalité des vins de Bourgogne Le Terroir, en Bourgogne, est le fondement de l'Appellation d'Origine Contrôlée. En Bourgogne, la notion de Terroir est un concept large qui englobe à la fois des facteurs naturels et des facteurs humains. C'est en effet les vignerons, aidés parfois par le travail des moines, qui ont découvert, identifié puis mis en valeur les Terroirs. Il a fallu pour cela des siècles de labeur pour que ce concept, dont l'origine remonte au début du moyen âge, traverse le temps et soit officiellement reconnu et décrit au milieu du siècle passé avec la création de l'I.N.A.O. et des appellations d'origine. Aujourd'hui, après plus de 1000 ans, le Terroir continue de s'affirmer en Bourgogne comme un concept moderne copié dans le monde entier car il représente et véhicule des valeurs d'origine, d'authenticité, de tradition et de typicité, chères aux consommateurs. Le socle du Terroir est constitué avant tout du sous-sol et du sol dans lequel la vigne puise ses substances nutritives et compose l'alchimie secrète des couleurs, des arômes et des saveurs. la Bourgogne

Détails

Bourgogne 

Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

Domaine Humbert

Cousins des Dugat, Frédéric Humbert et son jeune frère Emmanuel ont pris la suite de leurs parents en 1989. Leurs vins ne passent pas inaperçus en raison de l’intensité de leur couleur et de la force de leur charpente. Depuis plusieurs années, ils gagnent progressivement et régulièrement en harmonie et en équilibre. Les terroirs commencent à s’exprimer avec davantage de liberté, particulièrement l’excellent Petite Chapelle, mais les vins doivent encore éliminer quelques rusticités qui les déparent parfois.

Domaine Mortet

Domaine Denis Mortet Gevrey-Chambertin Dans les années 1990, le domaine Mor­tet a bousculé les standards des vins de Bourgogne, tant par un travail méti­culeux à la vigne, qu’à travers des vinifications modernes donnant au pinot des densités et des teintes peu usuelles jusqu’alors. Les élevages en fût neuf, avec un toasté reconnaissable dès le premier nez, ont guidé la forme et le fonds de tous les vins. Aujourd’hui, ce style divise la communauté des dégustateurs. Avec le recul, en dégustant les 1995, 1996 voire les 1999, on a le sentiment que les vins sont lissés par un fruit roboratif et des élevages qui s’imposent au détriment du terroir. II nous semble, aujourd’hui, que de tels vins n’ont pas la stature des Leroy, la grâce des DRC, l’énergie des Dugat Py, l’élégance des Roumier, ou l’éclat lumineux des Tra­pet. Arnaud Mortet, qui a eu la lourde tâche de succéder à son père, amorce un changement en douceur dans le style en produisant des vins plus élancés et fins. Les élevages sont davantage adaptés, même s’ils marquent encore un peu trop, à notre goût, les vins. Mais ce brillant vigneron corrige le tir progressivement.

Domaine Rijckaert
Vignerons, récemment installés, Régine & Jean ont un regard neuf sur un métier où la tradition et le savoir faire des générations apparaissent comme un atout. Chez eux, en reprenant des vignes en 1998, ils ont quelque peu bousculé ce lieu commun. Leur premier souci a été de “faire” des vins, placés sous le signe du plaisir et de la gourmandise, élégants, purs et aériens : ils ont une vertu désaltérante, apéritive, festive… un premier verre doit donner envie d’un deuxième verre, et une première bouteille inviter à en ouvrir une deuxième.