Rhône Sud 

Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

Henri Bonneau

Entrer chez Henri Bonneau, pénétrer dans son chai à Châteauneuf-du-Pape, c’est l’assurance d’un voyage hors du temps. Rencontre presque furtive avec un vigneron mythique. Henri Bonneau, 76 ans, c’est l’un des (le?) pape de Châteauneuf, un personnage légendaire comme on en croise habituellement dans les romans ou dans un film. Lui est là en chair et en os, paysan-vigneron au sourire malicieux, prêt à dégainer cette ironie qu’il manie comme un mousquetaire le fleuret.

Domaine Charvin

Historique L'exploitation familiale fur créée en 1851 par Guillaume Charavin. Le vignoble fut totalement détruit par le phylloxera puis replanté avec des plans greffés vers 191O par Guillaume, Isidore Charavin son fils et Elie Charvin son petit fils. Il faut noter que c'est à cette période que la famille Charavin devint Charvin par erreur administrative (perte d'un a). Aujourd'hui, sous forme d'une EARL (exploitation agricole à responsabilité limitée) Gérard, Anne, Marie et Laurent Charvin exploitent le domaine. Depuis sa création 6 générations de vignerons s'y sont succédées. Superficie Le domaine s'étend sur une superficie de 8 hectares en appellation Châteauneuf-du-Pape et 13 hectares en appellation Côtes du Rhône.

Domaine Delubac
Les frères Delubac ? Une même carrure de rugbymen. Pour le reste, autant comparer le Dalaï-Lama à Louis de Funès. Bruno, l’aîné, c’est la force tranquille, le solitaire qui aime surtout la compagnie de ses vignes. Vincent, le cadet, c’est le volcan, celui qui déborde d’envie de parler. Il vous fait entrer dans sa vie comme dans une tempête. Avec la précision d’un sismographe, il reconstitue l’histoire familiale : le bistrot à Cairanne, tenu par son grand-père et qui servait de boîte aux lettres aux maquisards ; le gel de centaines d’oliviers en 1956 qui pousse la famille vers la vigne ; les clefs de la cave que lui remet « symboliquement » son père quand il rejoint Bruno en 1990. Vincent mesure aussi chacune de ses aventures comme autant de pas accomplis vers son travail de vigneron : à cinq ans, poussé par son grand-père, il goûte les vins et complète les tonneaux ; à trente ans, il va goûter chez les ténors de l’appellation et comprend qu’il va falloir bosser dur pour être au top. Et puis, en 1998, Vincent rencontre Claire, sa compagne, dans le vin aussi. Pour Vincent et Bruno, elle décrypte Steiner et la biodynamie, elle imagine de nouvelles étiquettes, elle les embarque dans cette traversée du désir de faire toujours mieux. « C’est le temps de la fierté et de la maturité » : on devine chez Vincent cette urgence de tout raconter, ce ton de défi. Il se juge volontiers « excessif en tout, insupportable pour beaucoup ». C’est vrai que Vincent ne vous laisse aucun répit. C’est sa manière à lui de ruser avec la pudeur et l’amitié. Bruno, lui, reste maître dans l’art de se cacher… C’est sa manière à lui d’être là et d’acquiescer en silence.
Domaine de Fondrèche -...

Une Equipe…un objectif : Notre objectif est simple, produire des vins Identi-terres ! Des vins profonds dotés d’une trame minérale, des vins sur l’équilibre entre ampleur et fraicheur, entre puissance et élégance. Pour y parvenir nous concentrons notre travail et nos énergies sur la valorisation de notre terroir. Mais un terroir c’est quoi ? C’est un sol, une climatologie et un environnement propre à un lieu précis. Nous sommes convaincus que la réussite d’un vin dépend de l’harmonie que nous sommes capables de créer entre ces trois éléments. Vous pouvez analyser un sol, une feuille de vigne, obtenir des données météorologiques précises mais la connaissance d’un terroir est beaucoup plus complexe. Il faut apprendre à le comprendre, à le respecter pour ensuite le mettre en valeur à travers nos vins. On ne force pas la nature mais on l’accompagne. Nous ne sommes pas des magiciens mais des vignerons. Nous avons compris depuis bien longtemps que c’est la vigne qui fait le vin. Alors oui nous sommes Bio et dynamique mais toujours au service d’un terroir qui lui, à sa manière, nous le rend bien. Sébastien Vincenti

Château de Fonsalette

Grande propriété, avec une dizaine d'hectares de vignes, des bois, une surface de terre agricole et des oliviers. Les cépages qui y sont cultivés sont : Grenache, Cinsault et Syrah pour le rouge Grenache, Clairette et Marsanne pour le blanc Les raisins sont vinifiés et vendus au Rayas.

Domaine de Marcoux - Bio

DOMAINE DE MARCOUX

Châteauneuf-du-Pape

 Biodynamie

Catherine & Sophie Armenier

Les ARMENIERS sont présents à Châteauneuf-du-Pape depuis au moins le 14ème siècle (inscription au registre des chefs de famille de 1344). Le domaine s'est donc constitué en 700 ans, au gré de l'histoire familiale. Il est aujourd'hui dirigé par deux sœurs, Catherine et Sophie Armenier.

Château Rayas

Petit domaine de dix hectares de vignes, "retiré" au milieu des bois, dans un terrain au sol très sablonneux et pauvre qui donne des vins avec beaucoup de finesse. Les cépages qui y sont cultivés, sont : Grenache pour le rouge Grenache et Clairette pour le blanc

Domaine Santa Duc - Bio

Yves & Benjamin Gras

Biodynamie

L'Europe du vin se construit en Roussillon: D’origine allemande, ayant travaillé pour différents domaines en Allemagne, en Italie et à Saint-Emilion, Thomas Teibert s’installe à Calce et fonde son domaine en 2006, certifié bio Expressions de «l’école Gauby» le célèbre voisin et mentor, le blanc (grenache gris et maccabeu) et le rouge (carignan et grenache) se font rapidement remarquer ils ont trouve un style propre et séduisant, fait de fraîcheur et de vitalité, soutenus par des élevages millimétrés en foudres et demi muids de Stockinger le tonnelier autrichien haute couture.

Yves Gras Volontaire, cet homme qui soigne ses vignes. Il les veille avec patience et passion. Comme on le ferait d’un enfant à qui l’on promet le plus bel avenir. Aiguisé, son œil observe inlassablement la nature. Il prend le temps de deviner le millésime qui se dessine. Fier, cet artisan qui exige de travailler sur une matière noble. Il recherche les outils les plus précis, les plus doux aussi. A chaque étape il accorde autant d’importance qu’à l’œuvre finale. Intense, enfin, le plaisir du partage, de la convivialité autour d’un verre. Bien-être des sens et de l’esprit. Cette ultime étape guide l’homme dans son travail quotidien. Respectueux, ce vigneron, des terres dont il a hérité et qu’il offrira, à son tour, à ses enfants. Sans hâte. Se donner le temps d’observer, d’adapter des pratiques culturales minutieuses, de les répéter tant que nécessaire. Puis, donner le temps au vin d’évoluer. Voilà un des secrets. Ce labeur quotidien, tout en rigueur, a le souci du détail. Le vigneron donne du sens à chaque geste. Jour après jour, il construit son œuvre.

St Jean du Barroux - Bio

Philippe Gimel est une personne passionée par son métier, ses vins et qui vous passionne dès que vous passez quelques instants avec lui sur son domaine. Il a acheté ses vignes en 2003 après avoir travaillé dans plusieurs domaines de Châteauneuf du Pape et vinifié dans de grands domaines comme Beaucastel ou La Janasse afin de « Trouver » SON vignoble. Là aussi le terroir est le maître mot, les cépages majoritairement Grenache et Syrah sont cultivés sur des sols datant de l’Oligocène. Il y a 15 hectares dont 12 en plantation, car il a conservé les haies, les arbres et arbustes autour. La culture des raisins est biologique et les vinifications avec levures indigènes sans autre ajout extérieur.

Château des Tours

Propriété de quarante hectares de vignes, de vigne mère, quelques céréales et une parcelle d'oliviers plantés en 1997. Les cépages qui y sont cultivés sont : Grenache, Cinsault, Syrah, Merlot et Counoise pour le rouge Grenache et Clairette pour le blanc

Domaine des Accoles

Le Domaine des Accoles est une aventure familiale, portée par ses associés, Florence et Olivier Leriche.

Les deux acolytes font leurs études ensemble, à Bordeaux, puis à Dijon : ingénieurs des techniques agricoles, viticulture et œnologie pour Olivier, protection des plantes pour Florence. En 1998, ils découvrent les terroirs bourguignons. Suivent 13 années à la direction du Domaine de l’Arlot, à Nuits-Saint-Georges, sous le signe de la vendange entière, puis de la biodynamie.

La Bourgogne est belle et accueillante, mais les racines familiales sont dans la vallée du Rhône, du Léman à la Méditerranée. En 2005, Florence et Olivier achètent une vieille maison à rénover, vers Privas. Commence alors, petit à petit, la découverte des terroirs ardéchois.

En 2010, des vignes sont à vendre à Saint-Marcel d’Ardèche… Vignes âgées, ilots groupés…. Les conditions sont idéales pour installer un domaine en bio et en biodynamie…